Judo vs JJB ? Travis Stevens vs Yuri Simoes

Judo vs JJB ? Travis Stevens vs Yuri Simoes

Par Claire-France Thévenon

Entre un judoka et un jjbiste, qui gagnerait en combat ? C’est la question clichée à peu près aussi pertinente que : qui est le plus fort entre un hippopotame et un éléphant ? Arrêt sur le superfight qui opposait Travis Stevens, le vice-champion olympique de Judo à Rio, à Yuri Simoes, champion de Jiujitsu Brésilien et vainqueur de l’ADCC en 2015 lors du Fight to Win pro 44 du 12 aout dernier.

Un combat technique à tous les égards

Huit minutes de combats avec pour seul objectif la soumission, c’est une règle très classique pour les combats d’exhibition en Jiujitsu. Inexistant au judo, ce type d’enjeux peut soit fermer totalement le combat, soit le rendre au contraire beaucoup plus ouvert (ce qui est évidemment le but). Dans le cas présent, le combat va s’avérer aussi technique que rugueux, mais également plein d’actions.

Dès l’entame, le commentateur parle des projections de Stevens et suppose que Simoes va devoir tirer la garde pour aller au sol.

Après une minute de bagarre sur la saisie (aussi appelé travail de kumikata), c’est pourtant Simoes qui parvient à amener l’américain au sol. Et c’est précisément cet instant du combat que nous voyons tourner en boucle sur les réseaux sociaux et dont nous reparlerons par la suite, mais revenons au combat.

Le Brésilien est en dessous une alors que Stevens tente plusieurs minutes de passer sa garde sans toutefois y parvenir. Son stack pass ne parvient pas à percer la défense du champion ADCC. Tentative de clef de jambes à gogo, 50/50 et passages de garde pour Simoes font de ce combat un pur affrontement de jiujitsu brésilien. Finalement, c’est Yuri Simoes qui l’emporte sur une décision tout à fait justifiée au regard du combat.

Tout en étant très technique, cet affrontement ne révolutionnera pas l’histoire du jiujitsu, mais il fait et fera encore couler beaucoup d’encre par ce simple fait : le jiujitsuka a fait tomber le judoka !

Les lieux communs sur les combats entre judoka et jiujitsukas

Dans les clubs de JJB, c’est une évidence pour tout judoka qui vient s’entrainer : les jiujitsukas sont mauvais en projections. Ils ont peur de tomber (car on ne leur a pas appris la plupart du temps) et ils sont dangereux, car ils pratiquent souvent le combat debout « à l’arrache ».

Cependant, un autre lieu commun qui semblait une évidence avant le combat Stevens/Simoes était de penser qu’il était facile pour un judoka de faire tomber un jiujitsuka. C’est totalement faux ! Les règles ne sont absolument pas les mêmes dans les deux disciplines. Les jiujitsukas ont une posture plus proche de celles de lutteurs, attitude systématiquement sanctionnée au judo.

Jusqu’à la saison dernière, les attaques aux jambes équivalaient à la disqualification dans la discipline olympique donc quid les single leg et double leg (morote gari en judo), ça change déjà radicalement la physionomie d’un combat. Sur des règles purement judo, la plupart des combattants de jiujitsu seraient pénalisés pour leur posture voûtée et Simoes auraient pris une sanction pour son attaque en single leg. De plus, Stevens tombe sur les fesses… Avec les règles du judo moderne, il n’y a aucune marque pour personne. Les puristes diront : oui, mais il est tombé !

Comprenons bien qu’il est absurde de juger une discipline en dehors de ses règles. Dire que le jiujitsu brésilien est aussi efficace que le judo debout à partir d’un combat de jjb est à peu près aussi aberrant qu’affirmer qu’un judoka est plus fort parce qu’il a gardé le contrôle d’une immobilisation sur un jjbiste durant 20 secondes dans un combat de jiujitsu !

Les règles ne sont pas les mêmes. Ici, le Brésilien aurait marqué deux points sur une amenée au sol dans un combat de jiujitsu brésilien sur un judoka (même si dans le cas présent, les points n’étaient pas comptabilisés puisqu’il s’agissait de la règle « submission only »). Ça reste fort symboliquement, mais il ne faut pas enlever les actions de leur contexte. Le style d’un combat dépend toujours de la règle appliquée dans ce dernier.



(les règles du judo au moment des JO de Rio, même si elles ont encore un peu changé entre temps !)

« Dans un combat à l’IBJJF, je tirerais la garde »

Cette phrase surprenante de Travis Steven dans une interview pour Flograppling en 2017 montrait déjà que le champion américain avait totalement conscience de la différence de règlement entre judo et jiujitsu. Sur ce combat, il n’était pas là pour faire du judo, il était là pour essayer de soumettre au sol ce qu’il a tenté à plusieurs reprises sur des clefs de genou et de pieds.

Le risque d’une projection de judo pouvant aboutir à une prise du dos (4 points) puis à une soumission au JJB, l’intérêt de la partie debout du combat pour obtenir seulement deux points n’a pas forcement de sens et il est parfois préférable de s’asseoir en tirant la garde.

Les points n’étant pas pris en compte sur ce superfight, les conclusions générales à prendre sur ce takedown d’un jiujitsuka sur un judoka sont minimes et dépourvues de sens dans ce type de combats. En Judo, les combattants se moquent de tomber sur leurs fesses depuis que la marque Koka n’est plus comptabilisée, de même, le jiujitsuka se moque en JJB de se faire renverser si seule la soumission compte.

(ce n’est pas parce qu’on est judoka qu’on n’a pas le droit de tirer la garde)

Les Jiujitsukas ne savent pas faire de takedowns ?

Si on devait regarder le travail global debout dans les clubs de Jiujitsu Brésilien, il faut bien reconnaître qu’il est souvent insuffisant, parfois médiocre et nettement moins efficace qu’un travail dans un véritable cours de lutte ou de judo. Mais là, nous parlons d’une pratique en loisir ! Lors des grands championnats de JJB, il y a de la lutte et du taichi waza (technique debout pour les judokas). Buchecha et Lo luttaient fort debout au dernier Championnat du monde IBJJF ! Et pas en tournant comme des toupies dans les vidéos humoristiques de jiujitsu !

Début août, la légende du Jiujitsu Brésilien Fernando Terere nous expliquait en personne qu’il aimait beaucoup pratiquer le judo. Les compétiteurs de JJB américains et brésiliens (essentiellement) sont professionnalisés. Ce sont des athlètes qui travaillent la totalité du combat avec le même sérieux qu’un judoka de haut niveau français devrait travailler son ne waza (technique au sol). À un niveau national, les jiujitsukas ne sont pas toujours performants debout, mais au niveau mondial en ceinture noire adulte, s’imaginer qu’un bon judoka peut facilement faire tomber un jiujitsuka est un leurre.

Qui est Travis Stevens ?

Encore une fois, le titre accrocheur de ce combat qui était finalement résumé par « Judo contre Jiujitsu » en mode « choc des titans » est une vision tronquée et caricaturale de cet affrontement. Bien sûr, Travis Stevens est judoka. On ne devient pas vice-champion olympique par hasard. Une interview dans l’Esprit du Judo expliquait d’ailleurs son combat mental et physique pour arriver au sommet. Lors de sa médaille olympique à Rio, la presse judo évoquait son formidable travail en ne waza alors que le monde du jiujitsu saluait son travail en demi-garde et le revendiquait comme ceinture noire JJB (Renzo Gracie).

Sur le combat contre Simoes, malgré sa ceinture noire ornée d’une pièce de tissu rouge, Stevens redevenait soudain « Un Judoka » pour le bien de l’affiche. Cependant, comme le Brésilien Flavio Canto, médaillé de bronze à Athènes en -81kg et également ceinture noire de Jiujitsu, Travis appartient aux deux mondes. Et paradoxalement Yuri Simoes aussi ! En effet, ce dernier est également ceinture noire de Judo. L’un comme l’autre peuvent être considérés comme d’excellents jiujitsukas au judo ou d’excellents judokas au jiujitsu ! Simoes a gagné, bravo à lui, il était meilleur ce jour-là et c’est certainement la seule leçon à tirer de ce « Judo vs JJB » (même si un hippopotame c’est plus fort qu’un éléphant).

Une pour tous, tous pour une - 12/04/2018

Arrêtons avec les photos de groupe des médaillés...Plus

Quand arrive la fin du compétiteur - 11/26/2018

Pank ne se sent plus l'âme d'un compétiteur. Il nous explique pourquoi. ...Plus

Sport de combat ou art martial ? - 11/18/2018

JJB : Sport de combat ou art martial ?...Plus

BJJ Corner s01e08 - Jair Berimbolo - 11/17/2018

Huitième épisode du podcast de Rodolphe et Thibaut Olivier...Plus

Que faire en cas de traumatisme de la nuque - 11/15/2018

Traumatisme du rachis cervical en pratique sportive : Enjeux et prise en charge...Plus

L’Othématome, l’origine de l’oreille en chou-fleur - 10/30/2018

Le Doc' Arash vous dit tout sur les oreilles en chou-fleur...Plus

BJJ Corner - Episode 7 - 10/26/2018

Septième épisode du BJJ Corner....Plus

Règlement IBJJF en français - 10/23/2018

Le règlement IBJJF mis a jour et intégralement traduit en français...Plus

Le Tag Team, un nouveau concept de tournoi - 10/23/2018

Quand le JJB prend des allures de catch...Plus

Loi et self-défense - 10/20/2018

Lorsque l’on pratique un art martial ou un sport de combat que l’on pourrait utiliser en cas d’agression, on se doit de connaître l’encadrement juridique lié à la self-défense. ...Plus

Bande-annonce JUJIT - 12/07/2018

Chaque dimanche à midi, découvre une nouvelle vidéo de ton sport préféré (vlogs, interviews, compétitions et bientôt tutos, tests matos…)...Plus

BJJ and Magic - 12/05/2018

Raphaël explique pourquoi le JJB est le sport idéal pour les joueurs de MtG....Plus

Dans l’intimité des compétiteurs - 11/27/2018

À trois jours de l'Open de Paris IBJJF 2018, on retrouve nos compétiteurs dans leur quotidien à l'académie...Plus

Portrait d’un pratiquant du quotidien - 11/18/2018

Portrait d'un pratiquant du quotidien, Vincent: " Le JJB permet de travailler sur sa personnalité "...Plus

Qu’est-ce qu’une vraie ceinture noire - 11/08/2018

Une réflexion autour de la ceinture noire de JJB, inspirée d'une vidéo de Fabio Gurgel...Plus

Jackson Souza à la Réunion - 10/28/2018

Quand Jackson Souza va à la Réunion, Adolphe Maillot n'en perd pas une miette...Plus

GRACIE BARRA PARIS Words Master IBJJF Las Vegas - Le film - 09/04/2018

On suit le parcours de Fred, Julien et Romain qui combattent pour la Gracie Barra Paris aux Worlds Master IBJJF 2018...Plus

Castagne FM S02e01 - Les Frères Olivier - 08/31/2018

Les frères Thibaut et Rodolphe Olivier. Ils sont tous deux ceinture noire de JJB et fondateurs du Gokudo en région parisienne. Thibaut est aussi le prof principal du Cercle Tissier....Plus

Anabelle Nanecou vs Sharonne Maulette Win Or Tap 1 - 08/13/2018

Anabelle Nanecou contre Sharonne Maulette au Win Or Tap 1...Plus

Flograppling au Japon - 07/26/2018

A la veille du Grand Slam Tokyo, Flograppling se rend à Carpe Diem où s'entrainent quelques-uns de nos compatriotes......Plus

Castagne FM s02e07 - 12/07/2018

Antoine Simon et Gilles Arsène viennent passer un moment avec vous. On parle de l'UFC et du monde du MMA

TATAMI Connexion s01e02 - 12/07/2018

Est-il nécessaire de faire du kimono pour performer en NOGI ?

Revue : Le modèle En-Passant OldSchool de Chessweep - 09/26/2016

Revue : Le modèle En-Passant OldSchool de CHESSWEEP (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle Polvo Standard Series de Polvo’s Gi (en mode GIF) - 07/06/2016

Revue : Le modèle Polvo Standard Series de Polvo's Gi (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle The Faixa Preta de Crash Kimonos (en mode GIF) - 02/19/2016

Revue : Le modèle The Faixa Preta de Crash Kimonos (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle Elite Performance de Venum (en mode GIF) - 09/09/2015

Revue : Le modèle Elite Performance de Venum (en mode GIF)...Plus

Revue : Le Sengoku de Scramble - 06/18/2015

Revue : Le Sengoku de Scramble...Plus

Revue : Le Flow Air Kids de FLOW Kimonos - 06/18/2015

Revue : Le Flow Air Kids de FLOW Kimonos...Plus

Revue : Le Be Water de VHTS - 06/08/2015

Revue : Le Be Water de VHTS...Plus

Revue : Le Blue Dragon de Platinium Jiu Jitsu - 06/05/2015

Revue du Gi Blue Dragon de Platinium Jiu Jitsu...Plus

Revue : Gi Bõa HB/1 - 12/30/2014

Revue : Gi Bõa HB/1...Plus

Revue : Gi Bull Terrier New Star - 07/21/2014

Revue : Gi Bull Terrier New Star...Plus

Toutes les reviews et les classements