Sport de combat ou art martial ?

Sport de combat ou art martial ?

Par Nicolas Poy-Tardieu

Commençons par le commencement. Le jiu-jitsu brésilien tel que nous le connaissons est né du judo, lui-même né du ju-jitsu japonais, lui même issu de pratiques japonaises, chinoises, hindoues, grecques, etc. Au fil des années et des siècles, chaque art martial s’est inspiré de son voisin, des techniques de combat du village voisin ou d’un pays limitrophe. Le melting-pot des techniques de combat a fait la richesse des arts martiaux et des sports de combat d’aujourd’hui, et le jiu-jitsu brésilien ne fait évidemment pas exception.

Mais, une question mérite même d’être posée : est-ce que notre sport est un art martial ou un sport de combat ? Question de nuance, mais, saurez-vous répondre ?

Un art martial dit traditionnel s’inspire des codes chevaleresques de l’esprit japonais du ‘Bushido’. D’où, les rituels du salut à l’entrée et à la sortie du tapis que nous connaissons tous, ou encore, ceux de l’immuable respect que nous devons à notre professeur, à nos collègues de ‘’bagarre’’ et au lieu qui nous accueille le temps de nos échauffourées au niveau du sol.

Paradoxalement, même s’il est généralement poli et courtois, le pratiquant de jiu-jitsu brésilien est comme tous les autres sportifs. Du concret avant tout. Il préfère rapidement accumuler techniques et gestes lui permettant de briller sur les tapis ou lors des compétitions. La question de savoir si les techniques sont appliquées selon les préceptes originels du père fondateur Hélio Gracie ou de ses frères, cousins, fils, neveux et nièces (entre autres) ne se pose pas vraiment. De l’efficacité, du style, c’est ce que le jiu-jitsuka recherche. Qui plus est, le jiu-jitsu brésilien a ceci de particulier qu’il évolue au fil des années, s’enrichissant des nouveautés stylistiques des uns ou des autres, des compétiteurs notamment ; un des meilleurs exemples se nomme Delariva, qui a donné son nom à une technique devenue un grand classique. Il est évident que les pratiquants cherchent avant toute chose les ‘trucs’ liés au combat qui gagnent, qui évitent de taper trop vite lors d’un randori, certains cherchent même à perfectionner une clé, un étranglement ou une position qui deviendront leurs ‘spéciaux’ au moment d’un combat.

Un autre phénomène est lié à la pratique du jiu-jitsu brésilien, qui est son ouverture aux autres styles sportifs du genre, d’où une certaine confusion. Il n’est pas rare que le pratiquant de “Gi” s’adonne aussi au ‘No-gi’, au grappling, se perfectionne dans un cours de “judo”, voire à la lutte. Sans oublier la proximité naturelle du ‘JJB’ avec son petit cousin le ‘mma’, avec qui les échanges inter-disciplines sont fréquents, mais aussi riches d’enseignement et denses pour ce qui est de l’intensité du combat. D’ici à ce que les pratiquants de judo ‘à l’ancienne’ (ou d’autres disciplines d’ailleurs) voient les jiu-jitsukas comme des voyous qui enchaînent des techniques non autorisées dans leur milieu, il n’y a souvent qu’un pas à franchir.

Dans le vocabulaire quotidien du pratiquant, si l’on cite les termes de combat, de bagarre, de baston, de guerre ou du ‘fight’, là les jiu-jitsukas souriront en pensant “ah oui, ça, c’est nous !”. C’est probablement ce que vous venez de faire en lisant ce passage, non ? À ce petit jeu, on peut légitimement se demander où se trouve le respect des codes d’antan propres aux arts martiaux dans tout cela ?

Alors, l’hypothèse tient selon laquelle le jiu-jitsu n’est rien d’autre qu’un sport de combat, sans grande inspiration martiale. D’ailleurs, comment rattacher la discipline ‘JJB’ à l’esprit si traditionnel des arts martiaux ? Ce fameux code ancestral des arts martiaux qui fait, par exemple, que la plupart des judokas du monde entier n’osera pas porter un kimono d’une autre couleur que le  sempiternel blanc*, sans patch aucun, par crainte de se faire houspiller par le professeur ou railler par les potes du club, et par respect des traditions du père fondateur Jigoro Kano de leur discipline qui a imposé le ‘dress-code’ il y a presque un siècle de cela. (*à l’exception des compétiteurs internationaux qui portent alternativement un judogi blanc et un judogi bleu). Pendant ce temps, les jiu-jitsukas s’extasient devant le dernier modèle de kimono super ‘looké’, blanc, bleu, gris, noir, violet ou marron (le rose n’étant porté que par la gente féminine et les fans de ‘Panda’) sorti du bureau de création de telle ou telle marque. Le jiu-jitsuka aime le combat, point, c’est une évidence universelle.

Dans les arts martiaux, un cheminement intellectuel doit logiquement accompagner l’apprentissage de la discipline, que le pratiquant d’arts martiaux dits traditionnels considèrera alors comme un choix de vie personnel. Celui-ci se doit d’être curieux, avec une âme de chercheur, fouinant tout ce qui constitue l’environnement de son sport, sur les plans historique, mental ou spirituel. L’esprit du pratiquant doit être façonné, pour devenir celui d’un budoka, et qu’il franchisse bel et bien un seuil sans se limiter à la simple pratique d’un sport. Mais soyons réalistes, tout ceci est théorique. Nombreux sont les compétiteurs de judo, karaté, taekwondo, etc. pour ne citer qu’eux, qui rêvent plus de performance et de participation aux jeux Olympiques que de savoir déchiffrer les idéogrammes japonais sur les vieux grimoires.

Force est de constater que, quelle que soit la forme de pratique du jiu-jitsuka -sport-compétition, sport-loisirs, sport de self-défense ou sport-passion- le pratiquant n’a pas hérité d’un enseignement fondé sur une grande tradition martiale. Une preuve anecdotique, mais bien réelle, peut en attester : le portrait de feu Hélio Gracie est rarement accroché au mur des dojos comme le font bon nombre d’écoles d’arts martiaux japonais, coréens, ou vietnamiens.

Ceci dit, s’il on énumère les bénéfices liées à l’apprentissage d’un art martial, on compte des valeurs humaines d’universalité, de respect, de courage, de politesse, de contrôle de soi, d’humilité, de modestie, de fraternité, de courtoisie, de loyauté, de générosité, de sincérité, de pugnacité, pour ne citer que les principales. Tous ces grands mots sont les objectifs qui deviennent la ‘wish-list’ des pratiquants d’arts martiaux, un certain code de l’honneur à l’instar des samouraïs japonais, qu’il faut se fixer comme différents objectifs à atteindre. À ce titre, quel est le pratiquant de jiu-jitsu brésilien qui ne se reconnaît pas dans ces valeurs et dans ces buts à atteindre ? Osons-le dire, aucun (ou presque). Chacun des jiu-jitsukas que je connaisse courbera l’échine devant un professeur venu du Brésil ou d’ailleurs, respectera son professeur comme il se doit, chacun félicitera avec enthousiasme et sincérité son copain de club revenu avec une jolie breloque autour du cou de sa dernière compétition ou saura s’avouer vaincu par un copain des tatamis qui a placé une belle technique. Avec toujours, la même envie de revenir à l’entraînement et de se perfectionner, à force de persévérance, d’entraînement et d’abnégation.

Plus qu’un sport, l’art martial est une façon d’agir et de se comporter au quotidien. Le jiu-jitsu brésilien est indéniablement un art martial et un sport de combat. Après tout, la discipline ‘JJB’ est un hybride de différentes disciplines, une pratique à la croisée d’autres, mais qui a cela de particulier qu’elle est riche, envoûtante, passionnante et techniquement améliorée par rapport aux arts martiaux qui l’ont inspiré. Oui, le jiu-jitsu brésilien est un sport à part entière, un art martial, aussi.

Nicolas Poy-Tardieu est ceinture violette de JJB et écrivain. Il sort son deuxième livre, disponible sur le lien suivant :

Illustration : JC Sanchez

Une pour tous, tous pour une - 12/04/2018

Arrêtons avec les photos de groupe des médaillés...Plus

Quand arrive la fin du compétiteur - 11/26/2018

Pank ne se sent plus l'âme d'un compétiteur. Il nous explique pourquoi. ...Plus

Sport de combat ou art martial ? - 11/18/2018

JJB : Sport de combat ou art martial ?...Plus

BJJ Corner s01e08 - Jair Berimbolo - 11/17/2018

Huitième épisode du podcast de Rodolphe et Thibaut Olivier...Plus

Que faire en cas de traumatisme de la nuque - 11/15/2018

Traumatisme du rachis cervical en pratique sportive : Enjeux et prise en charge...Plus

L’Othématome, l’origine de l’oreille en chou-fleur - 10/30/2018

Le Doc' Arash vous dit tout sur les oreilles en chou-fleur...Plus

BJJ Corner - Episode 7 - 10/26/2018

Septième épisode du BJJ Corner....Plus

Règlement IBJJF en français - 10/23/2018

Le règlement IBJJF mis a jour et intégralement traduit en français...Plus

Le Tag Team, un nouveau concept de tournoi - 10/23/2018

Quand le JJB prend des allures de catch...Plus

Loi et self-défense - 10/20/2018

Lorsque l’on pratique un art martial ou un sport de combat que l’on pourrait utiliser en cas d’agression, on se doit de connaître l’encadrement juridique lié à la self-défense. ...Plus

Bande-annonce JUJIT - 12/07/2018

Chaque dimanche à midi, découvre une nouvelle vidéo de ton sport préféré (vlogs, interviews, compétitions et bientôt tutos, tests matos…)...Plus

BJJ and Magic - 12/05/2018

Raphaël explique pourquoi le JJB est le sport idéal pour les joueurs de MtG....Plus

Dans l’intimité des compétiteurs - 11/27/2018

À trois jours de l'Open de Paris IBJJF 2018, on retrouve nos compétiteurs dans leur quotidien à l'académie...Plus

Portrait d’un pratiquant du quotidien - 11/18/2018

Portrait d'un pratiquant du quotidien, Vincent: " Le JJB permet de travailler sur sa personnalité "...Plus

Qu’est-ce qu’une vraie ceinture noire - 11/08/2018

Une réflexion autour de la ceinture noire de JJB, inspirée d'une vidéo de Fabio Gurgel...Plus

Jackson Souza à la Réunion - 10/28/2018

Quand Jackson Souza va à la Réunion, Adolphe Maillot n'en perd pas une miette...Plus

GRACIE BARRA PARIS Words Master IBJJF Las Vegas - Le film - 09/04/2018

On suit le parcours de Fred, Julien et Romain qui combattent pour la Gracie Barra Paris aux Worlds Master IBJJF 2018...Plus

Castagne FM S02e01 - Les Frères Olivier - 08/31/2018

Les frères Thibaut et Rodolphe Olivier. Ils sont tous deux ceinture noire de JJB et fondateurs du Gokudo en région parisienne. Thibaut est aussi le prof principal du Cercle Tissier....Plus

Anabelle Nanecou vs Sharonne Maulette Win Or Tap 1 - 08/13/2018

Anabelle Nanecou contre Sharonne Maulette au Win Or Tap 1...Plus

Flograppling au Japon - 07/26/2018

A la veille du Grand Slam Tokyo, Flograppling se rend à Carpe Diem où s'entrainent quelques-uns de nos compatriotes......Plus

Castagne FM s02e07 - 12/07/2018

Antoine Simon et Gilles Arsène viennent passer un moment avec vous. On parle de l'UFC et du monde du MMA

TATAMI Connexion s01e02 - 12/07/2018

Est-il nécessaire de faire du kimono pour performer en NOGI ?

Revue : Le modèle En-Passant OldSchool de Chessweep - 09/26/2016

Revue : Le modèle En-Passant OldSchool de CHESSWEEP (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle Polvo Standard Series de Polvo’s Gi (en mode GIF) - 07/06/2016

Revue : Le modèle Polvo Standard Series de Polvo's Gi (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle The Faixa Preta de Crash Kimonos (en mode GIF) - 02/19/2016

Revue : Le modèle The Faixa Preta de Crash Kimonos (en mode GIF)...Plus

Revue : Le modèle Elite Performance de Venum (en mode GIF) - 09/09/2015

Revue : Le modèle Elite Performance de Venum (en mode GIF)...Plus

Revue : Le Sengoku de Scramble - 06/18/2015

Revue : Le Sengoku de Scramble...Plus

Revue : Le Flow Air Kids de FLOW Kimonos - 06/18/2015

Revue : Le Flow Air Kids de FLOW Kimonos...Plus

Revue : Le Be Water de VHTS - 06/08/2015

Revue : Le Be Water de VHTS...Plus

Revue : Le Blue Dragon de Platinium Jiu Jitsu - 06/05/2015

Revue du Gi Blue Dragon de Platinium Jiu Jitsu...Plus

Revue : Gi Bõa HB/1 - 12/30/2014

Revue : Gi Bõa HB/1...Plus

Revue : Gi Bull Terrier New Star - 07/21/2014

Revue : Gi Bull Terrier New Star...Plus

Toutes les reviews et les classements